Comment faire un business plan

Ayant longuement mûri votre idée, vous voilà enfin prêt à passer à l’action et à créer votre propre entreprise. Un parcours semé d’embuches, certes, mais aussi très enrichissant. En tête des premières étapes de la création d’une entreprise, on trouve le fameux business plan, qui va non seulement vous permettre de mettre de l’ordre dans vos idées, mais aussi va vous permettre de prospecter auprès des investisseurs, des fournisseurs et des clients potentiels. C’est l’outil de crédibilité numéro un, et il mérite d’être soigné !

Qu’est-ce qu’un business plan ?

Le business plan vise à exprimer par écrit la valeur de votre projet d’entreprise, notamment par des prévisions et simulations budgétaires, et définit la vision globale des tâches à accomplir et de leurs coûts. Il vous sera demandé à plusieurs reprises au cours de la création d’une entreprise, notamment si vous souhaitez obtenir un prêt bancaire. 

 

 

Pourquoi faire un business plan ?

Le business plan permet de vérifier la viabilité financière du projet, d'évaluer l’intérêt de la proposition commerciale sur les marchés concernés, attiser la curiosité des investisseurs et rassurer l’entrepreneur.

Nombreux sont les organismes, tels que votre banque, vos partenaires locaux ou vos éventuels investisseurs, qui ne vous accompagneront pas dans votre projet sans avoir préalablement lu votre business plan. Ce document essentiel à votre entreprise a donc pour but de remplir trois objectifs :

 

Déterminer et présenter la valeur de votre projet.

 

Autant pour votre propre réussite que pour convaincre vos interlocuteurs, le business plan vous donne l’occasion de vous pencher sur les détails financiers du projet et d’en étudier les coûts, la rentabilité et la viabilité.

 

Montrer que vous avez réfléchi à tous les facteurs susceptibles d’en influencer la réussite.

 

Toutes les idées, même les plus géniales, ne sont pas viables, et il vous faudra tenir compte de tous les autres facteurs avant de confirmer la viabilité de votre offre commerciale. Certaines problématiques telles que l’environnement économique, les contraintes technologiques, les conditions de transport ou encore la législation peuvent s’avérer des obstacles insurmontables qu’il est essentiel d’identifier dès maintenant.

 

Convaincre les autres parties prenantes que votre projet est viable.

 

Le business plan présente les arguments en faveur de votre entreprise, mais détaille aussi les stratégies envisagées en réponse aux obstacles qu’elle risque de rencontrer afin de prouver que vous êtes paré à toutes les éventualités. 

 

Que doit inclure un business plan ?

La manière dont est rédigée le business plan peut varier suivant les objectifs de l’entreprise, et le marché dans lequel elle opère. Il n’existe donc pas de modèle universel, mais il est important de noter que certains éléments essentiels doivent être inclus dans votre business plan. On distingue plusieurs sections, et le business plan se décline généralement en quatre grandes parties :

 

La présentation de votre entreprise.

 

C’est par cette étape que commence la rédaction de votre business plan, où vous expliquerez en détails différents éléments, comme :

 

  • La page de garde.
  • Executive summary.
  • La présentation du projet.

 

Le marché et les concurrents.

 

C’est la partie qui va permettre à votre entreprise d’évaluer et d’analyser le marché dans lequel elle veut opérer, en termes de client cible et de concurrents. Pour ce faire, plusieurs outils d’analyse vont aider les nouvelles entreprises à évaluer la viabilité et les opportunités du ou des marchés, comme :

 

  • L’analyse SWOT.
  • L’analyse du marché cible.
  • L’analyse ou veille concurrentielle.

 

Les stratégies.

 

Inclure les différentes stratégies que votre entreprise souhaite implémenter dans le marché est une étape majeure du business plan. Celles-ci permettront notamment de distinguer les différentes actions commerciales et les manières dont l’entreprise opérera dans le futur. Il est fortement recommandé de mettre en place une stratégie commerciale à l’aide du marketing mix, et d’inclure les politiques de produits, de prix, de distribution et de communication.

 

Les prévisions financières.

 

C’est l’occasion de faire toutes vos prévisions budgétaires mensuelles, annuelles, et à long terme afin de démontrer la viabilité du projet. On vous donne plus d’informations sur les différents outils et méthodes permettant d’analyser les prévisions financières dans la prochaine section. 

 

Comment rédiger son business plan ?

Pour en simplifier la lecture, ne rien oublier et démontrer votre professionnalisme à toutes les parties prenantes, il convient de respecter certaines conventions.

 

La rédaction de l’argumentaire de votre projet : l’executive summary.

 

C’est l’occasion de rédiger une proposition commerciale et de présenter vos produits, votre concept, vos idées et vos prestations. Exposez clairement les fonctionnalités, les avantages, les risques et le marché visé. N’hésitez pas à exprimer votre passion et vos compétences. Après tout, c’est bien vous qui serez le principal atout de l’entreprise.

 

Chaque mot doit être soigneusement pesé, et préparez-vous à défendre les arguments que vous aurez choisi d’inclure dans cette section. Voici quelques astuces à retenir pour écrire un bon executive summary :

 

  • Éviter d’écrire un long paragraphe. L’executive summary devrait représenter 5 à 10% de votre business plan.
  • Utiliser le bon style de langage. Votre executive summary doit engager le lecteur avec un style actif, des petits paragraphes et des phrases courtes.
  • Utiliser le bon format. Les phrases courtes et petits paragraphes vont permettre d’améliorer la lisibilité.
  • Souligner les éléments clés.

 

Les éléments porteurs du projet.

 

C’est le moment de mettre en avant vos compétences, votre expérience du secteur mais aussi les éventuels partenaires ou investisseurs qui vous ont déjà promis leur soutien. Montrez aussi que vous avez déjà prévu la structure et envisagé la forme juridique de l’entreprise et que vous avez prévu la formation du capital.

 

Analyser le marché.

 

L’analyse de marché est un élément clé de tout business plan. Toute offre répond à une demande ou à un besoin (quitte à le créer). L’étude de marché doit démontrer que vous avez examiné ce besoin et identifié une brèche dans les produits susceptibles de le satisfaire.

 

Présentez votre analyse du marché grâce à des statistiques, des tableaux et des graphiques, afin de montrer aux investisseurs les différentes opportunités. Cherchez à identifier les éléments suivants :

 

  • Les problèmes.
  • Les solutions.
  • Les concurrents.

 

L’analyse SWOT ou PESTEL seront vos outils de prédilection et vous permettront d’identifier ces éléments. Continuez votre lecture pour en savoir plus.

 

Faire une analyse SWOT ou PESTEL.

 

La matrice SWOT (forces, faiblesses, opportunités et menaces) ou l’analyse PESTEL (facteurs politiques, économiques, socioculturels, technologiques, écologiques et légaux) sont des outils visant à étudier les liées à votre offre commerciale.

 

Rares sont les exemples de business plan qui n’en contiennent pas, car ce sont eux qui démontrent que vous avez tenu compte de tous les facteurs externes ayant un impact sur le projet à court et long terme.

 

Pour réaliser votre analyse SWOT, présentez-la sous forme de tableau, pour une vision claire des différentes forces, faiblesses, opportunités et menaces. C’est un également un outil qui va vous permettre de monitorer vos performances dans le futur. 

 

Identifier les concurrents au sein du marché. 

 

Identifier les concurrents va permettre à votre entreprise de répondre à la question : comment se distingue-t-elle des concurrents ?

 

Faire une veille concurrentielle est donc l’un des meilleurs moyens d’identifier votre concurrence et de l’analyser afin de supporter le développement de votre entreprise. C’est un bon moyen d’augmenter vos chances et de distinguer les différentes stratégies à adopter. 

 

Nous vous conseillons de faire votre analyse et veille concurrentielle sous forme de tableau, ce qui permettra d’avoir sous la main toutes les informations en termes de concurrence. Voici un modèle :

 

  Votre entreprise Concurrent 1 Concurrent 2 Concurrent 3
Revenue annuel        
Prix des produits/services        
Nombre d’employés        
Qualité des produits/services        
Audience cible        
Réputation        

Positionnez-vous face à vos concurrents et montrez clairement comment votre entreprise sortira du lot. Il est également recommandé d’inclure les différents avantages et opportunités, qui vont vous démarquer de la concurrence.

 

Votre stratégie d’entreprise


C’est le moment de prouver que vous avez mûrement réfléchi votre proposition commerciale, en répondant aux questions qui se forment déjà dans l’esprit de votre lecteur :

 

  • Votre modèle commercial. Envisagez-vous de vendre des produits haut-de-gamme ou bon marché ? De proposer un modèle d’abonnement ou des prestations ponctuelles ? Comptez-vous ouvrir une boutique ou vendre exclusivement en ligne ?

 

  • Votre positionnement. Comment votre entreprise se positionne-t-elle au sein du marché et des concurrents ?

 

  • Vos objectifs. Quelle est la situation actuelle du projet ? Quels objectifs devez-vous atteindre afin de garantir la rentabilité de l’entreprise ? Par quels moyens comptez-vous y parvenir ? Référez-vous au modèle SMART (Spécifique, Mesurable, Accessible, Réaliste, Temporels) pour mieux définir chaque objectif.

 

  • Votre stratégie de vente et de marketing. Comment envisagez-vous de trouver des clients ? Quels seront vos principaux canaux de communication ? Qui se chargera du service client ? Jusqu’à quel point pouvez-vous compter sur les outils automatisés, et quel investissement représentent-ils ?

 

  • Votre stratégie de prix. Elle doit répondre aux conclusions de l’étude de marché et tenir compte des offres concurrentes, de la perception du consommateur et de vos objectifs de rentabilité.

 

Il est important de mettre en place vos différentes stratégies, et pour ce faire, vous pouvez utiliser le marketing mix et analyser les points suivants :

 

  • La politique de produit. C’est LE point de départ, puisqu’elle permet d’évaluer les caractéristiques de votre produit, d’en déterminer sa valeur auprès de vos clients et de proposer une offre plus qu’attractive.

 

  • La politique de prix. Elle permet de fixer le prix de vos produits, de les évaluer à leur juste valeur et de déterminer les profits, en cohérence avec le marché cible et la concurrence.

 

  • La politique de distribution. Elle permet d’identifier tous les canaux de distributions et de développer les différents outils et techniques qui vont vous aider à satisfaire vos clients en termes de communication et merchandising.

 

  • La politique de communication. Elle englobe toutes les actions en termes de communication et de publicité, et vise à analyser les meilleurs moyens de délivrer vos messages à vos futurs clients.

 


Les prévisions financières.

Il serait impensable de lancer et monter son entreprise sans en évaluer d’abord les implications financières. C’est là qu'interviennent les prévisions financières. Elles vous permettront de montrer à vos investisseurs comment votre entreprise pourra se développer et générer du profit dans le futur. La section financière de votre business plan doit notamment inclure :

 

  • Une présentation des financements et des investissements à plus ou moins long terme.
  • Un bilan prévisionnel sur trois ou cinq ans.
  • Une trésorerie mensuelle, probablement sous forme de tableau, et visant à démontrer un équilibre financier à toutes les parties prenantes et notamment aux fournisseurs exigeant des garanties.
  • Un compte de résultats prévisionnel.
  • Un seuil de rentabilité, ou point mort, défini comme le chiffre d’affaires à réaliser au cours d’une période donnée pour qu’une entreprise soit considérée comme rentable.

 

Il est tout à fait acceptable, pour une jeune entreprise, de ne pas atteindre son seuil de rentabilité la première ni même la deuxième année. N’hésitez donc pas à démontrer que vous avez prévu les capitaux nécessaires pour subvenir à vos besoins réguliers et pour financer les investissements indispensables en début de course. De même, il est important de faire preuve d’ambition, notamment dans vos objectifs à long-terme.

 

Réussir son business plan à coup sûr.

 

Ne vous laissez pas impressionner ! Si le business plan est un document sérieux, il doit surtout être adapté à votre projet personnel. Suivez ces différents conseils et les erreurs à éviter, afin de réussir votre business plan.

 

  • Ne bâcler pas le travail. On aurait tort de s’imaginer qu’il est possible de rédiger un business plan en quelques heures, juste avant votre rendez-vous avec l’investisseur ou la banque. Fignolez donc votre proposition commerciale et votre business plan puisque c’est l’un des documents les plus importants de votre projet d’entreprise. Il doit être personnalisable, évolutif, précis et complet.
  • Soigner votre rédaction. Le business plan doit être clair, succinct, direct et offrir toutes les informations requises sans s’embourber dans les détails inutiles. Demandez-vous : en quoi les données que vous essayez d’inclure sont utiles au lecteur ?
  • Illustrez vos données. Donnez une touche visuelle à vos informations, sous la forme de tableaux, de graphiques ou encore en photographiant vos prototypes ou en ajoutant des captures d’écran pour montrer votre produit.
  • Donnez des preuves. N’hésitez pas à prouver ce que vous avancez, qu’il s’agisse d’un argument commercial tiré d’une étude ou des calculs qui vous permettent d’estimer un montant.
  • Rendez-le facile à partager. Une fois terminé, convertissez les documents au format PDF et sauvegardez-les dans un dossier public sur votre cloud Adobe pour l’envoyer facilement à vos interlocuteurs.

Vous souhaitez lancer votre propre activité ? Découvrez les conseils précieux d'entrepreneurs inspirants et sautez le pas.
Découvrir le parcours de Pauline Laigneau

Ces contenus pourraient également vous intéresser…

Découvrez comment la digitalisation et la dématérialisation peuvent venir soutenir le développement de votre entreprise.

Manager son équipe à distance peut s’avérer être une tâche difficile. Découvrez tous nos conseils pour bien gérer votre équipe et veiller au bon développement de votre entreprise.

Apprenez-en plus sur le processus de facturation et découvrez comment facturer vos clients en toute simplicité. La création de facture n’aura plus aucun secret pour vous !

Téléchargez Acrobat Pro

La solution PDF complète pour tous les appareils. 
Gratuit 7 jours, puis 17,99 € par mois.